En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus...
Connexion ou Inscription

FERMER X

Changer Session Custom
Vous devez être connecté pour pointer et participer au challenge.

Si vous êtes inscrit sur une autre session d'abstinence (tabac, alcool etc.) vous pouvez vous connecter avec les mêmes identifiants.

Dashboard
0 Nouvelles recrues
0 Déserteurs
0 Camarades tombés au combat
0Auto-disqualifications récentes

Le sport est essentiel pour combattre une addiction. Découvrez la déclinaison fitness du site pour vous donner la motivation de pratiquer une activité sportive régulière.

Aider

Custom

- Responsable de cette session : Alphaplissken
- Date de création : il y a 2 mois
Pointages
  • Il y a 2 jours
    Flotiren résiste depuis 7 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 7 jour(s)
    [J 8]
    Le chemin de la vie
    Dédié à Saint Augustin

    La vie est le chemin de la mort. Le chemin
    N'est d'abord qu'un sentier fuyant par la prairie,
    Où la mère conduit son enfant par la main,
    En priant la Vierge Marie.

    Aux abords du vallon, le sentier des enfants
    Passe dans un jardin. Rêveur et solitaire,
    L'adolescent effeuille et jette à tous les vents
    Les roses blanches du parterre.

    Quand l'amoureux s'égare en ce bosquet charmant,
    Il voit s'évanouir ses chimères lointaines,
    Et le démon du mal l'entraîne indolemment
    Au bord des impures fontaines.

    Plus loin, c'est l'arbre noir — détourne-toi toujours,
    L'arbre de la science où flottent les mensonges :
    Garde que ses rameaux ne voilent tes beaux jours,
    Et n'effarouchent tes beaux songes.

    En quittant le jardin, la fleur et la chanson,
    La Jeunesse et l'Amour qui s'endorment sur l'herbe,
    Le voyageur aborde au champ de la moisson,
    Où son bras étreint une gerbe.

    De sa moisson il va bientôt se reposer
    Sur la blonde colline où les raisins mûrissent ;
    Pour la coupe enivrante il retrouve un baiser
    À ses lèvres qui se flétrissent.

    Plus loin, c'est le désert, le désert nébuleux,
    Parsemé de cyprès et de bouquets funèbres ;
    Enfin, c'est la montagne aux rochers anguleux,
    D'où vont descendre les ténèbres.

    Pour la gravir, passant, Dieu te laissera seul.
    Un ami te restait, mais le voilà qui tombe ;
    Adieu ; l'oubli de tous t'a couvert du linceul,
    Et tes enfants creusent ta tombe !

    Ô pauvre pèlerin ! il s'arrête en montant ;
    Et, se voyant si loin du sentier où sa mère
    L'endormait tous les soirs sur son sein palpitant,
    Il essuie une larme amère.

    Se voyant loin de vous, paradis regrettés,
    Dans un doux souvenir son cœur se réfugie :
    Se voyant loin de vous, ô jeunes voluptés !
    Il chante une vieille élégie.

    En vain il tend les bras vers la belle saison,
    Il jette des sanglots au vent d'hiver qui brame ;
    Il a vu près de lui le dernier horizon,
    Déjà Dieu rappelle son âme.

    Quand il s'est épuisé dans le mauvais chemin,
    Quand ses pieds ont laissé du sang à chaque pierre,
    La mort passe à propos pour lui tendre la main
    Et pour lui clore la paupière.

    Arsène Houssaye

    Pointage édité il y a 2 jours
    Vient d'obtenir le grade Quartier-maître 1° classe
    A atteint son objectif de 7 jours
  • Il y a 6 jours
    Flotiren résiste depuis 3 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 7 jour(s)
    [J 4]
    La vie intérieure
    Aux deux extrémités du jour, lorsque la nuit
    Étend ou retire ses voiles,
    Quand le rayon douteux qui revient ou s'enfuit
    Laisse au ciel briller les étoiles,
    Alors, comme dans l'ombre un vaillant ouvrier
    S'assied, au labeur faisant trêve,
    Entre l'heure d'agir et l'heure d'oublier,
    La Terre se recueille et rêve. —
    Aux bornes du sommeil, quand enfin l'homme éteint
    Sa lampe ou déjà la rallume,
    Dans notre esprit alors notre avenir se peint,
    Et notre passé se résume ;
    Revoyant ses désirs, ses peines ou ses torts,
    L'âme regrette, espère ou pleure ;
    Et, sur soi repliée et comptant ses trésors,
    Vit de sa vie intérieure.

    Henri-Frédéric Amiel

    Vient d'obtenir le grade Quartier-maître 2° classe
  • Il y a 1 semaine
    Flotiren résiste depuis 1 heure :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 7 jour(s)
    [J 1]
    La vie
    Amis, accueillez-moi, j'arrive dans la vie.
    Dépensons l'existence au gré de notre envie :
    Vivre, c'est être libre, et pouvoir à loisir
    Abandonner son âme à l'attrait du plaisir ;
    C'est chanter, s'enivrer des cieux, des bois, de l'onde,
    Ou, parmi les tilleuls, suivre une vierge blonde !
    — C'est bien là le discours d'un enfant. Écoutez :
    Vous avez de l'esprit. — Trop bon. — Et méritez
    Qu'un ami plus mûr vienne, en cette circonstance,
    D'un utile conseil vous prêter l'assistance.
    Il ne faut pas se faire illusion ici ;
    Avant d'être poète, et de livrer ainsi
    Votre âme à tout le feu de l'ardeur qui l'emporte.
    Avez-vous de l'argent ? — Que sais-je ?et que m'importe ?
    — Il importe beaucoup ; et c'est précisément
    Ce qu'il faut, avant tout, considérer. — Vraiment ?
    — S'il fut des jours heureux, où la voix des poètes
    Enchaînait à son gré les nations muettes,
    Ces jours-là ne sont plus, et depuis bien longtemps :
    Est-ce un bien, est-ce un mal, je l'ignore, et n'entends
    Que vous prouver un fait, et vous faire comprendre
    Que si le monde est tel, tel il faut bien le prendre.
    Le poète n'est plus l'enfant des immortels,
    A qui l'homme à genoux élevait des autels ;
    Ce culte d'un autre âge est perdu dans le nôtre,
    Et c'est tout simplement un homme comme un autre.
    Si donc vous n'avez rien, travaillez pour avoir ;
    Embrassez un état : le tout est de savoir
    Choisir, et sans jamais regarder en arrière,
    D'un pas ferme et hardi poursuivre sa carrière.
    — Et ce monde idéal que je me figurais !
    Et ces accents lointains du cor dans les forêts !
    Et ce bel avenir, et ces chants d'innocence !
    Et ces rêves dorés de mon adolescence !
    Et ces lacs, et ces mers, et ces champs émaillés,
    Et ces grands peupliers, et ces fleurs ! — Travaillez.
    Apprenez donc un peu, jeune homme, à vous connaître :
    Vous croyez que l'on n'a que la peine de naître,
    Et qu'on est ici-bas pour dormir, se lever,
    Passer, les bras croisés, tout le jour à rêver ;
    C'est ainsi qu'on se perd, c'est ainsi qu'on végète :
    Pauvre, inutile à tous, le monde vous rejette :
    Contre la faim, le froid, on lutte, on se débat
    Quelque temps, et l'on va mourir sur un grabat.
    Ce tableau n'est pas gai, ce discours n'est pas tendre.
    C'est vrai ; mais j'ai voulu vous faire bien entendre,
    Par amitié pour vous, et dans votre intérêt,
    Où votre poésie un jour vous conduirait.

    Cet homme avait raison, au fait : j'ai dû me taire.
    Je me croyais poète, et me voici notaire.
    J'ai suivi ses conseils, et j'ai, sans m'effrayer,
    Subi le lourd fardeau d'une charge à payer.
    Je dois être content : c'est un très bel office ;
    C'est magnifique, à part même le bénéfice.
    On a bonne maison, on reçoit les jeudis ;
    On a des clercs, qu'on loge en haut, dans un taudis.
    Il est vrai que l'état n'est pas fort poétique.
    Et rien n'est positif comme l'acte authentique.
    Mais il faut pourtant bien se faire une raison,
    Et tous ces contes bleus ne sont plus de saison :
    Il faut que le notaire, homme d'exactitude,
    D'un travail assidu se fasse l'habitude ;
    Va, malheureux ! et si quelquefois il advient
    Qu'un riant souvenir d'enfance vous revient,
    Si vous vous rappelez que la voix des génies
    Vous berçait, tout petit, de vagues harmonies ;
    Si, poursuivant encor un bonheur qu'il rêva.
    L'esprit vers d'autres temps veut se retourner : Va !
    Est-ce avec tout cela qu'on mène son affaire ?
    N'as-tu pas ce matin un testament à faire ?
    Le client est fort mal, et serait en état,
    Si tu tardais encor, de mourir intestat.

    Mais j'ai trente-deux ans accomplis ; à mon âge
    Il faut songer pourtant à se mettre en ménage ;
    Il faut faire une fin, tôt ou tard. Dans le temps.
    J'y songeais bien aussi, quand j'avais dix-huit ans.
    Je voyais chaque nuit, de la voûte étoilée,
    Descendre sur ma couche une vierge voilée ;
    Je la sentais, craintive, et cédant à mes vœux.
    D'un souffle caressant effleurer mes cheveux ;
    Et cette vision que j'avais tant rêvée.
    Sur la terre, une fois, je l'avais retrouvée.
    Oh ! qui me les rendra ces rapides instants,
    Et ces illusions d'un amour de vingt ans !
    L'automne à la campagne, et ses longues soirées,
    Les mères, dans un coin du salon retirées,
    Ces regards pleins de feu, ces gestes si connus,
    Et ces airs si touchants que j'ai tous retenus ?
    Tout à coup une voix d'en haut l'a rappelée :
    Cette vie est si triste ! elle s'en est allée ;
    Elle a fermé les yeux, sans crainte, sans remords ;
    Mais pensent-ils encore à nous ceux qui sont morts ?

    Il s'agit bien ici d'un amour platonique !
    Me voici marié : ma femme est fille unique ;
    Son père est épicier-droguiste retiré,
    Et riche, qui plus est : je le trouve à mon gré.
    Il n'est correspondant d'aucune académie.
    C'est vrai ; mais il est rond, et plein de bonhomie :
    Et puis j'aime ma femme, et je crois en effet,
    En demandant sa main, avoir sagement fait.
    Est-il un sort plus doux, et plus digne d'envie ?
    On passe, au coin du feu, tranquillement sa vie :
    On boit, on mange, on dort, et l'on voit arriver
    Des enfants qu'il faut mettre en nourrice, élever,
    Puis établir enfin : puis viennent les années,
    Les rides au visage et les couleurs fanées,
    Puis les maux, puis la goutte. On vit comme cela
    Cinquante ou soixante ans, et puis on meurt. Voilà.

    Félix Arvers

    Abstinence débutée le 11/09/2020 à 12h14
    Objectif fixé: 7 jours
  • Il y a 2 semaines
    Manukun2017 a tenu 7 heures :
    ↳ Tentative n°1 | Objectif: 7 jour(s)
    [J 1] J'ai une volonté un peu basse
    Abstinence terminée le 05/09/2020 à 08h00 (raison: Excitation trop forte)
    Manukun2017 a indiqué avoir craqué il y a 1 jour(s).
    A échoué son objectif de 7 jours
  • Il y a 2 semaines
    Manukun2017 résiste depuis 1 heure :
    ↳ Tentative n°1 | Objectif: 7 jour(s)
    [J 1] Je ne suis pas d'humeur pour parler, donc si vous voulez savoir quel session je me suis lancé, je vous le dirai demain.
    Pointage édité il y a 2 semaines
    Abstinence débutée le 04/09/2020 à 22h23
    Objectif fixé: 7 jours
  • Il y a 2 semaines
    Jackalope a tenu 16 heures :
    ↳ Tentative n°4 | Record: 2 jour(s) | Objectif: 3 jour(s)
    [J 1] .
    Abstinence terminée le 01/09/2020 à 20h25 (raison: Autre)
    A échoué son objectif de 3 jours
  • Il y a 2 semaines
    Jackalope résiste depuis 1 heure :
    ↳ Tentative n°4 | Record: 2 jour(s) | Objectif: 3 jour(s)
    [J 1] Je dois rester calme.
    Abstinence débutée le 01/09/2020 à 02h15
    Objectif fixé: 3 jours
  • Il y a 2 semaines
    Jackalope a tenu 2 jour(s) :
    ↳ Tentative n°3 | Objectif: 1 jour(s)
    [J 3] Encore.
    Abstinence terminée le 01/09/2020 à 01h56 (raison: Excitation trop forte)
    A atteint son objectif de 1 jour
    Douche froide
  • Il y a 3 semaines
    Jackalope résiste depuis 1 heure :
    ↳ Tentative n°3 | Record: 2 jour(s) | Objectif: 1 jour(s)
    [J 1] J'ai reculé pour mieux sauter.

    Ça peut paraître paradoxal mais je suis de retour dans mon logement universitaire et je pense que cela va m'aider à tenir car même si je suis seul, je suis tranquille et j'aurais la tête occupé avec les cours, les amis, etc. donc ce sera plus propice à l'abstinence. C'est déjà là que je m'étais amélioré l'an dernier.
    Abstinence débutée le 30/08/2020 à 00h40
    Objectif fixé: 1 jour
  • Il y a 3 semaines
    Jackalope a tenu 1 jour(s) :
    ↳ Tentative n°2 | Record: 2 jour(s) | Objectif: 1 jour(s)
    [J 2] Toujours les tics...
    Abstinence terminée le 30/08/2020 à 00h35 (raison: Excitation trop forte)
    A atteint son objectif de 1 jour
    Douche froide
  • Il y a 3 semaines
    Jackalope résiste depuis 1 heure :
    ↳ Tentative n°2 | Record: 2 jour(s) | Objectif: 1 jour(s)
    [J 1] Allez.
    Abstinence débutée le 28/08/2020 à 20h13
    Objectif fixé: 1 jour
  • Il y a 3 semaines
    Jackalope a tenu 2 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Objectif: 3 jour(s)
    [J 3] Trop de pression.
    Abstinence terminée le 28/08/2020 à 20h00 (raison: Excitation trop forte)
    A échoué son objectif de 3 jours
  • Il y a 3 semaines
    Jackalope résiste depuis 2 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Objectif: 3 jour(s)
    [J 3] Ça va.
    Nouvel objectif fixé: 3 jours
    Douche froide
  • Il y a 3 semaines
    Jackalope résiste depuis 1 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Objectif: 1 jour(s)
    [J 2] Ça va.
    Vient d'obtenir le grade Soldat
    A atteint son objectif de 1 jour
  • Il y a 3 semaines
    Jackalope résiste depuis 9 heures :
    ↳ Tentative n°1 | Objectif: 1 jour(s)
    [J 1] Le matin ça va mais il faut faire attention quand même.
  • Il y a 3 semaines
    Jackalope résiste depuis 1 heure :
    ↳ Tentative n°1 | Objectif: 1 jour(s)
    [J 1] Je fais faire une session Stop tics nerveux parce que j'en ai beaucoup trop, ça doit être lié au PMO mais c'est très désagréable. Je vais là aussi faire de mon mieux pour résister à ces pulsions.
    Abstinence débutée le 25/08/2020 à 23h30
    Objectif fixé: 1 jour
    Douche froide
1 connectés
1 Classement
  • Participants :
    - Actifs: 1
    - Record d'actifs: 2 il y a 2 semaines
    - Total inscrits: 3
    Légende (couleur du pseudo) :
    Actif
    Déserteurs
  • 1)
    Flotiren Quartier-maître 1° classe résiste depuis 7 jours

    - Résiste depuis 1 semaine
    - Dernier pointage effectué il y a 2 jours
    - Record : 7 jours
Soutenir le projet
  • Maintenir ce site est très coûteux en temps et en argent. Aidez nous s'il vous plait en faisant un don ponctuel ou mensuel. Merci d'avance pour votre essentielle contribution.

    Faire un don de: